La reconnaissance des jugements étrangers relève, comme son nom l’indique, du droit international.